La 3D libre avec Blender, sixième édition, Saraja, Hebeisen et Fauret

jeudi 11 août 2016
Je possédais déjà la cinquième édition de cet ouvrage (cf. mon article de présentation) et j'étais curieuse de voir les différences existant entre les deux versions. La grosse modification vient de la présentation : l'image de couverture est déjà bien plus attrayante et adaptée au thème, mais c'est à l'intérieur que l'amélioration est la plus notable. Dans la version précédente, les images étaient sombres, certaines à peine visibles. Ici, le papier est glacé et le thème de Blender servant aux captures d'écran beaucoup plus clair que sur la version précédente. Du coup, elles ressortent très bien et on n'a plus besoin de coller son nez au bouquin pour voir de quoi il s'agit. Un plus indéniable !

Côté contenu, je n'ai vu qu'une différence : certaines parties ont été supprimées. Elles se situent toutes dans le chapitre 6 : matériaux et techniques d'illumination avec Blender. Voici les passages que j'ai repérés :
  • reflets et transparence (apparemment, leur mauvaise gestion dans le moteur de rendu de Blender justifie cette suppression. L'auteur renvoie à Cycles).
  • la dispersion subsurfacique
  • les textures (usage des masques)
  • les nœuds matériaux (mélanger deux matériaux)
Je ne sais pas si ces passages étaient importants ou non, je n'ai pas encore suffisamment avancé pour me faire une idée sur la question.

Voilà, vous avez désormais un bon aperçu des différences entre les deux versions de cet ouvrage que, encore une fois, je recommande chaudement pour la découverte de Blender. À vous de voir, si vous avez l'occasion d'acheter l'une ou l'autre, laquelle vous préférez. Personnellement, rien que pour la netteté des images, je recommanderai plutôt la sixième édition.

La 3D libre avec Blender, sixième édition
Olivier Saraja, Henri Hebeisen et Boris Fauret
Éditions Eyrolles
512 pages
34,90 euros

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire apparaîtra après validation. Les messages anonymes seront supprimés.