Sketchbook contre Procreate

vendredi 18 août 2023

 


Depuis quelques temps, je me suis lancée dans le digital painting. J'ai d'abord choisi Sketchbook, logiciel gratuit et plutôt bien fait, que j'utilisais déjà sur mon PC avant de découvrir Krita.

À présent, je dessine sur un iPad Pro et Sketchbook s'est vite révélé décevant. L'ergonomie de son interface n'est pas adaptée à l'iPad et j'ai rencontré un problème étrange : la gomme se déclenche toute seule. Même avec l'Apple Pencil éloigné de l'écran, même au beau milieu d'un dessin, pof, je passe de la brosse à la gomme. Comme j'avais entendu parler de Procreate, j'ai sauté le pas. Il est payant, mais 14,99 €, ça n'est franchement pas la mort. Et je ne regrette pas mon achat.

Premier constat : l'interface épurée de Procreate est un vrai bonheur sur l'iPad. Quelques icônes en haut, les curseurs des brosses sur le côté, et c'est tout. On profite ainsi d'un maximum d'espace pour dessiner.

Du côté des brosses et des outils, j'ai aussi trouvé que Procreate proposait un choix plus large et plus intéressant. Sans compter qu'il permet d'utiliser une fonction très intéressante de l'iPad : le traçage automatique des formes géométriques. Vous dessinez un triangle, vous attendez une ou deux secondes et hop, votre tracé est bien droit. Sketchbook ne gère pas cela et vous êtes obligés de passer par l'outil dédié. C'est dommage.

Pour les brosses en particulier, Procreate est très puissant en termes de personnalisation. Vous pouvez vraiment gérer beaucoup de réglages et, une fois la brosse créée, vous pouvez encore l'utiliser de deux manières différentes : à la verticale ou à l'horizontal. Pour certaines brosses comme les poils, par exemple, c'est vraiment très pratique.

J'ai encore un petit doute sur la gestion de la palette de couleurs. J'ai l'impression d'avoir plus mal à choisir la couleur que je veux dans Procreate et, quand je regarde un tutoriel, j'ai beau utiliser le même réglage, je ne vois pas la même chose que dans le tutoriel (mais bon, par écran interposé, ce n'est pas forcément révélateur).

Je verrai à l'usage ce que ça donne, je commence juste à prendre certains automatismes et à m'habituer à l'utilisation des outils typiques de Procreate (les flous, les outils de déformation, etc...) qui sont très puissants et absents de Sketchbook (pour la version gratuite, je n'ai jamais eu l'occasion d'essayer la version payante). Allez, plus qu'à continuer l'apprentissage !





Ebook Blender Secrets

samedi 22 avril 2023

 

Présentation :

Tired of watching hour-long tutorials to find a simple answer? These tips and mini-tutorials will improve your Blender workflow in no time, with 1930 pages featuring 621 short step-by-step tutorials for Blender. This consists of 1 PDF file with a convenient searchable index.

Particules et low poly avec Blender

vendredi 23 décembre 2022

 


Les particules

Dans mes essais avec Blender, je me suis penchée sur l'utilisation des particules, qui permettent d'obtenir des résultats sympa pour les poils, les cheveux, mais aussi la neige, etc... Les options sont nombreuses et on peut obtenir des effets assez réalistes sans trop surcharger l'image. Il faut tout de même un PC qui puisse arriver à suivre, puisque le positionnement des poils s'obtient en animant l'objet. Cela vous permet de choisir exactement l'effet voulu. Par exemple, en arrêtant l'animation plus tôt, j'aurai obtenu des poils comme suspendus dans les airs, comme si ma boule s'était coiffée avec un pétard.


Le low poly

Les images en low poly permettent d'obtenir des objets avec un maillage grossier et, donc, un poids réduit (économie de mémoire et de place sur le disque dur, calcul du rendu beaucoup plus rapide). En plus de ça, le principe peut s'avérer très intéressant lorsque l'on souhaite concevoir des images avec un style cartoon. Le low poly convient parfaitement à ce type d'image et permet de pouvoir en modéliser avec un PC ayant des performances assez "moyennes". Voici deux exemples :

Un sapin de Noël, avec quelques boules. Rendu : moins d'une minute.

Une forêt avec ciel et herbe. Rendu : moins de deux minutes.

Comme vous pouvez le voir, Blender peut vraiment s'adapter à différents styles et vous permettre de vous amuser avec des images assez simples, avant de vous lancer dans des choses plus complexes ou, si c'est votre objectif, poursuivre avec le low poly pour de petits objets cartoons. Tout est affaire de goût et d'envie !

Je vous présenterai d'autres images dans un prochain article, afin de vous présenter des choses un peu différentes.

Reprise de Blender

mercredi 21 décembre 2022

 


Après une longue pause dans l'utilisation du logiciel Blender, j'ai décidé de m'y remettre et je sentais bien qu'il fallait que je commence par quelque chose de simple, ne serait-ce que pour reprendre quelques automatismes. 

De plus, Blender évoluant assez vite, l'interface n'est plus la même et j'ai dû partir à la recherche des outils et commandes, réorganisées de manière différente. J'avoue, il y en a une que je n'ai pas réussi à trouver (le réglage de qualité du rendu) et ça m'a un peu agacée. Je vais poursuivre mes efforts, je ne doute pas de remettre la main dessus !

J'ai aussi acheté un livre publié par 3D Total Publishing, "Beginner's guide to creating character in Blender". Il contient des tutoriels étape par étape et semble très bien conçu. Je verrai à l'usage.

À suivre !

Reprise du dessin !

mardi 3 mai 2022

 

Après une longue période sans dessiner (4 ans !), j'ai décidé de m'y remettre sérieusement. J'ai bien conscience que je dois retourner aux bases et je dois avouer que je ne savais pas comment prendre les choses. Par quoi commencer ? Dans quel ordre ? Privilégier quels outils ?

J'étais perdue, mais décidée. Et, ce matin, en visitant le site d'Udemy, j'ai découvert une formation complète en promotion (14,99 euros). J'ai donc sauté sur l'occasion et, comme vous pouvez le voir sur l'image, me voilà repartie du tout début. Je craignais de manquer de motivation, ou encore d'avoir perdu dans le mouvement du poignet, mais en fait, ça va. Je vais prendre mon temps, faire des tonnes de ronds et de traits, et suivre avec méthode la formation. 

À très vite !